Lorsqu’on souhaite se lancer dans la chrononutrition, il faut revoir toutes nos habitudes alimentaires. Chaque repas sera donc plus ou moins riche en divers nutriments. Les jus de légumes peuvent tenir un rôle clé dans ce mode d’alimentation particulier. Il suffit de les consommer au meilleur moment de la journée pour en tirer le meilleur.

Pourquoi et comment intégrer les jus de légumes à la chrononutrition

Les jus de légumes

Comme leur nom l’indique, les jus de légumes se composent essentiellement de légumes et parfois aussi de quelques fruits. Ils ont la particularité d’être rapidement et facilement assimilés par l’organisme. Leurs bienfaits sont alors très vite ressentis par le consommateur.

Des nutriments et de l’eau

De manière globale, les jus de légumes se composent uniquement de nutriments et d’eau. Lorsqu’on les consomme, l’organisme n’a pas besoin de digérer les fibres que les légumes contiennent à l’état solide (crus ou cuits). Ainsi, les efforts de digestion sont moins importants, ce qui facilite l’assimilation des nutriments contenus dans les jus de légumes.

Bien sûr, la composition d’un jus de légumes varie selon les aliments utilisés pour le concevoir. Mais ils comportent tous certaines proportions de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments essentiels à l’organisme. Certains sont plus ou moins concentrés en nutriments, et leurs bienfaits peuvent considérablement varier.

La consommation de jus de légumes

En règle générale, dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, les jus de légumes se consomment tout au long de la journée. On peut tout à fait en consommer un à chaque repas, ou comme collation dans le cours de l’après-midi. La plupart d’entre eux offrent un gain de vitalité et agissent sur notre santé. Ainsi, certains en consomment dès que la fatigue tend à se faire ressentir. En étant assimilés rapidement, les nutriments agissent vite et offrent au corps tout ce dont il a besoin pour être en forme.

Mais dans le cadre de la chrononutrition, les jus de légumes devront être concentrés à certains moments de la journée. Il serait effectivement plus opportun de les consommer le soir, au moment du dîner. Mais ils peuvent aussi avoir une place de choix, le matin au petit déjeuner ainsi qu’en encas, autour de 16h par exemple.

jus de légumes

Les principes de la chrononutrition

La chrononutrition constitue un régime inventé en 1986 par le docteur Alain Delabos. Ses principes se basent sur l’alimentation en fonction de l’horloge biologique du corps. Ainsi, la chrononutrition repose sur l’idée que les aliments ne sont pas assimilés de la même façon selon l’heure à laquelle nous les consommons. Il y aurait donc un moment pour chaque type d’aliment.

Mettre en pratique la chrononutrition

Une journée type de chrononutrition se déroule en quatre étapes. Elle comprend donc quatre repas composés de manières radicalement différentes.

Le matin

Selon les principes de la chrononutrition, il faut consommer des produits très riches le matin. Le corps a besoin de « gras » que l’on peut lui apporter dès les premières heures de la journée. Le matin, le corps produit trois enzymes : l’insuline, les lipases et les protéases. Chacune d’elles métabolise des graisses ou des protéines. Le corps métabolise et utilise les nutriments. La chrononutrition laisse donc le champ libre au « bon gras » et aux protéines dès le petit déjeuner. Attention cependant à ne pas en abuser et à choisir des produits de qualité. Les oeufs (entiers), les oléagineux, mais aussi les flocons d’avoine sont des aliments que les nutritionnistes recommandent particulièrement à ce moment de la journée.

Le midi

Le midi, les apports nutritionnels devront essentiellement porter sur les protéines et les féculents. Les repas devront donc être composés de plus de protéines, et de moins de lipides. Pour tenir toute l’après-midi, le repas doit être dense et suffisamment concentré en nutriments. Il est important de se contenter d’un repas unique : il ne faut donc pas se laisser tenter par les entrées, le fromage et le dessert.

Le goûter

Au moment du goûter, la chrononutrition veut que l’on consomme des sucres naturels (comme par exemple ceux des fruits qui contiennent du fructose) et des oléagineux (amandes noix de Grenoble, noix du Brésil, noisettes, etc). Les apports nutritionnels seront donc portés par les fruits frais ou secs (qui sont toutefois plus sucrés), le miel ou le chocolat (noir, à plus de 70% de cacao). Le goûter a pour rôle de couper la faim, mais il aide aussi le corps à attendre jusqu’au repas du soir. Pour celles et ceux qui cherchent à perdre du poids, les grignotages sont des ennemis de taille.

Le soir

Et le soir, les protéines et autres nutriments ingurgités lors du dîner devront être légers et faciles à digérer. En effet, les sécrétions digestives sont moins intenses et le corps se met d’ores et déjà au repos. Des repas trop riches pèsent donc sur l’estomac, mais ils vont aussi provoquer le stockage des graisses et des nutriments que le corps ne métabolisera pas durant la nuit.

Les effets de la chrononutrition

Concrètement, que peut-on espérer de la chrononutrition ? Certains y ont recours pour atteindre leur poids de forme. Ce régime alimentaire particulier vise essentiellement à éliminer les kilos superflus et causés par le stockage de nutriments non assimilés par l’organisme. En suivant ce concept, il est possible d’atteindre son poids de forme et de le maintenir dans le temps.

chrononutrition

La chrononutrition est aussi préconisée pour rééquilibrer l’organisme. Au-delà même de la perte de poids, cette forme d’alimentation permet de rééquilibrer la silhouette. Le docteur Delabos pense effectivement que la forme du corps reflète de manière directe notre alimentation. Les légumes donnent des cuisses et des hanches, la viande porte ses effets sur les épaules et la poitrine alors que les féculents se déposent sur le ventre. Manger ce qu’il faut quand il le faut permettrait donc d’en finir avec les rondeurs mal placées.

Enfin, d’une manière plus globale, le « créateur » de la chrononutrition nous explique qu’elle peut nous aider à améliorer notre état de santé en luttant contre divers problèmes de cholestérol, de diabète ou d’hypertension.

Quelle efficacité pour la chrononutrition ?

En règle générale, la chrononutrition se montre relativement efficace en raison des repas du soir qui sont très légers. Grâce au rythme qu’impose ce mode de vie, les graisses et les nutriments ne se stockent pas durant la nuit. La chrononutrition représente donc un excellent moyen de mincir et d’atteindre son poids de forme sans contraindre son corps à subir un régime drastique.

Les principes de la chrononutrition amènent à conserver (ou à adopter) une alimentation saine et variée, ce qui est un avantage considérable. Par ailleurs, ses principes permettent de ne pas ressentir trop de frustration, étant donné qu’aucun aliment n’est véritablement interdit. Chaque semaine, elle autorise deux repas sans aucune contrainte pour relâcher la pression et se faire plaisir. En somme, ce régime alimentaire est moins susceptible que d’autres de provoquer l’effet yo-yo tant redouté dans les régimes restrictifs. Après avoir adopté une alimentation saine, il serait dommage de reprendre de mauvaises habitudes. Les jus de légumes sont aussi là pour nous aider à mieux manger jour après jour.

Combiner jus de légumes et chrononutrition

La chrononutrition peut tout à fait se combiner à la consommation de jus de légumes. Si les heures des repas et les aliments consommés varient au fil de la journée, il est tout à fait possible de consommer ses jus de fruits et de légumes favoris. Il faudra simplement choisir le meilleur moment pour les consommer.

Comment associer chrononutrition et jus de légumes

Selon les principes de la chrononutrition, les légumes seront idéalement consommés le soir, au moment du dîner. Mais combinés aux fruits, ils peuvent aussi intervenir au milieu de l’après-midi, au moment de l’encas. Le goûter est un repas important en chrononutrition. Il permet de tenir jusqu’au soir et d’éviter de se laisser tenter par des grignotages. Le matin, ils peuvent aussi remplacer des fruits entiers et vous aider à tenir plus longtemps, grâce à leur richesse en fibres.

Encas de l’après-midi

Durant l’encas de l’après-midi, les fruits frais sont parfaits. En effet, les principes de la chrononutrition précisent qu’à ce moment de la journée, les aliments naturellement sucrés aideront à tenir jusqu’au soir. Les jus de légumes ne sont pas sucrés. En revanche, bon nombre de recettes intègrent des fruits frais dans leur composition. Ajouter des fruits aux jus de légumes permet donc d’en consommer au cours de l’après-midi.

Sous la forme de jus, le sucre présent dans les fruits que contiennent les jus de légumes sera plus aisément assimilé par le corps. Ces boissons nous aideront alors à tenir jusqu’au soir sans ressentir une faim trop importante.

Au dîner

Au moment du dîner, le corps métabolise peu. Les secrétions digestives deviennent moins importantes qu’au cours de la journée. Cela signifie donc qu’il faut manger des aliments légers, dépourvus de graisses, et ne pas se tourner vers les féculents, les viandes grasses et le sucre. Le repas sera donc léger, composé essentiellement de légumes et de viandes maigres.

C’est donc au moment du dîner qu’il est le plus opportun de consommer des jus de légumes lorsqu’on choisit de se nourrir selon les principes de la chrononutrition. Les jus de légumes s’assimilent rapidement et demandent peu d’efforts de la part du système digestif. Ils sont donc à privilégier le soir, accompagnés ou non d’un repas léger. Il ne faut pas hésiter à varier les légumes utilisés pour préparer les jus. Plus les sources de nutriments sont variées, et plus l’organisme bénéficie d’un large éventail de bienfaits, de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

Les boissons en chrononutrition

Durant les périodes de chrononutrition, l’eau est à consommer sans modération. Elle se consomme en fortes quantités : entre un litre et demi et deux litres par jour. On la boit avant ou après les repas, mais jamais pendant. En effet, l’eau dilue les enzymes et ralentit la digestion.

Il faut ralentir les cafés et se contenter de deux ou trois par jour au maximum. Le thé peut au contraire se consommer à volonté : il détoxifie l’organisme et l’aide à se nettoyer. Il ne faut pas hésiter à terminer ses repas par une infusion qui facilitera la digestion. Il faut néanmoins éviter le lait, la crème et le sucre dans les boissons.

Même s’ils sont riches en nutriments, il ne faut pas oublier que les jus de légumes sont tout de même des boissons. Certains sont relativement légers comme les jus de concombre ou de citron par exemple. Rafraîchissants et nutritifs, ces jus peuvent se consommer tout au long de la journée.

chrononutrition

Pour conclure

La chrononutrition ressemble davantage à de nouvelles habitudes qu’à un régime en tant que tel. Associée aux jus de légumes, elle offre à l’organisme la possibilité d’assimiler un maximum de nutriments tout au long de la journée. Dans le cadre de la chrononutrition, il conviendra donc de consommer les jus de légumes essentiellement en fin de journée, au moment du dîner. Associés à des fruits, les jus de légumes pourront éventuellement être consommés dès l’encas du milieu d’après-midi. Enfin, le matin ils sont un moyen pratique d’avoir votre dose de vitamines et de fibres et de vous aider à combler votre faim de façon durable, jusqu’au déjeuner. Vous l’aurez compris, les jus de légumes sont un excellent moyen de recourir à la chrononutrition afin d’être en meilleure santé et de perdre du poids.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici