Retour sur l’évolution de l’homme et de ses fonctions sensorielles

Le corps humain est unique. Au cours de son évolution, le corps humain a développé un grand nombre de mécanismes d’adaptation. Même s’il vous semble que votre cerveau est très actif, en fait, votre champ de conscience ne fixe qu’une part de processus permettant à votre corps de survivre à tout instant. La plupart de ces processus se produit au niveau subconscient. Ces processus impliquent des milliards de récepteurs qui transmettent les informations du monde extérieur par le biais de vos organes sensoriels au cerveau. Les informations perçues sont traitées par une des zones du cerveau appropriée. Au cours de traitement, le cerveau produit une réaction inverse. Dans la plupart des cas, ce type de réaction se produit hors de notre conscience.

Par exemple, par l’intermédiaire des récepteurs olfactifs, vous pouvez être informé de la présence d’un prédateur à proximité. Après avoir traité cette information, votre cerveau transmet un signal au système endocrinien relatif au danger possible et l’adrénaline circule via votre sang. Tout cela s’est produit au niveau inconscient. Ces processus ont été mis au point par le corps humain au cours des siècles et ils ont permis à l’homme, comme au représentant de son espèce, de survivre sur cette planète. La plupart de ces processus n’aboutissent pas à la conscience. Certains processus arrivent à transmettre des signaux flous à notre conscience et nous les appelons l’intuition. Souvent notre voix intérieure nous conseille où aller, quoi faire ou ce qui nous est interdit. En fait, l’intuition est le résultat final d’une multitude de processus passés au niveau inconscient.

Les dangers des saveurs et des arômes artificiels

Comment notre corps perçoit il les différentes informations concernant les aliments ?

Pour notre organisme, la nourriture est un des moyens de survie. Sans eau ni nourriture, notre organisme ne pourra pas vivre. Existe-t-il les mécanismes de contrôle et d’analyse des aliments que nous mangeons ? Tout à fait. Au cours des siècles d’évolution, l’organisme humain a créé le plus complexe système d’analyse et de contrôle des aliments consommés. L’analyse des aliments commence par l’odorat. En percevant l’odeur de la nourriture, les récepteurs du nez transmettent les signaux dans le cerveau. Après avoir analysé les signaux, le cerveau prend la décision relative aux risques.

Dans le cas où le cerveau ne constate pas de risque, il émet le signal préliminaire pour confirmer que cet aliment est adapté à la consommation. Ensuite, l’aliment passe à l’analyse effectué par les récepteurs de langue. Une infinité de terminaisons nerveuses exécute ses fonctions spécifiques. Les récepteurs concrets identifient le goût salé, aigre ou bien sucré. Après avoir composé une image globale grâce aux informations reçues, le cerveau décide de lancer le mécanisme du réflexe de déglutition. En effet, si le cerveau décide inconsciemment que cet aliment est nocif, il ne nous permet pas de l’avaler mais de le recracher. L’analyse de la nourriture se produit par les yeux et par les récepteurs tactiles. Le cerveau analyse si la nourriture est molle, dure ou liquide. Il analyse également sa taille, son odeur et sa couleur. Le cerveau perçoit instantanément toutes ces informations infinies par le biais des récepteurs. Ces informations se transmettent dans la partie relique du cerveau. Cette partie du cerveau s’est formée, avant le cortex et désormais contrôle le comportement conscient de l’individu. Ce mécanisme concret a permis à l’homme de survivre au cours de l’évolution. Ce n’est pas l’analyse consciente mais une fonction de l’analyse inconsciente dont la vitesse et la précision sont incroyables et avec lequel la pensée consciente ne peut pas concourir.

Les arômes artificiels, trompeur de nos mécanismes naturels

Question : Est-il possible de tromper le mécanisme de l’analyse inconscient, de désorienter les récepteurs, d’éviter la partie relique du cerveau pour s’adresser directement à la partie du cerveau apparue relativement récemment et qui est responsable de l’adoption des soi-disant décisions éclairées ?

La réponse est OUI, OUI et encore OUI! La possibilité de tromper se présente et la société moderne en profite avec, il faut le reconnaitre, beaucoup de succès !

Il existe deux techniques de désorienter les récepteurs, les mécanismes subliminaux et la partie relique du cerveau ou plutôt ne pas désorienter mais faire tromper.

L’imitation artificielle des caractéristiques des aliments

La première technique consiste à l’imitation artificielle de caractéristiques naturelles des aliments. Les simulateurs de goûts, de couleurs et d’odeurs sont conçus pour désorienter les systèmes de contrôle pour qu’ils permettent de consommer les produits qui, probablement, peuvent nuire à l’organisme. En désorientant ces systèmes, l’homme se prive de la protection nécessaire pour survivre.

Il consomme des aliments nuisibles mais en plus il détériore les mécanismes délicats créés par la nature au cours des siècles. En désorientant ces mécanismes de plus en plus, l’homme affaiblit son système immunitaire et, par conséquent, réduit sa capacité de survivre physiquement dans ce monde. Le problème de la consommation d’aliments contenant des colorants artificiels, des simulateurs de couleurs, d’odeur et de goût, est beaucoup plus fondamental qu’il ne le semble au départ. Les exigences du monde actuel, la réduction des coûts de production, l’augmentation des bénéfices et de la durée de conservation, obligent le fabricant d’utiliser les méthodes de production nécessitant l’utilisation d’additifs artificiels. Sinon, il est absolument impossible de fabriquer le produit similaire au produit frais, compte tenu des méthodes de traitement intensif utilisées par les fabricants afin d’augmenter la durée de conservation et de stimuler les volumes de production.

La curiosité pour étouffer nos fonctions primitives

La seconde technique est plus violente. Dans le cadre de l’évolution et du développement de conscience, le cortex cérébral de l’homme se développe de plus en plus. Cette couche du cerveau est relativement jeune, appelée également matière grise ou gyrus du cerveau. Cette couche contrôle le domaine du conscient, la prise des décisions conscientes et éclairées, la logique et les conclusions. Au cours de son développement, cette couche du cerveau commence à contrôler le comportement de l’homme. Les parties reliques du cerveau remplissent la fonction d’analyse subconsciente et produisent les décisions au niveau des systèmes nerveux et endocriniens. Cependant, le dernier mot revient toujours au cortex. Par exemple, après avoir observé un produit douteux, dont la forme, la couleur et l’odeur ne sont pas identifiables, la partie relique du cerveau émet un signal de risque. Toutefois, une partie consciente du cerveau, peut-être en raison de la curiosité, étouffe le signal initial et prend la décision d’essayer quand même ce produit. Ensuite, elle oblige tous les systèmes organiques à suivre cette décision volontaire. C’est un cas unique ; Avez-vous jamais vu un animal qui se forçait à manger sauf en cas de faim extrême ? D’une part, la partie consciente du cerveau, c’est le don de l’évolution à l’humanité. En revanche, l’homme n’en profite pas de façon raisonnable car il supprime le fonctionnement des systèmes reliques conçus au cours de l’évolution pour le protéger. L’homme force son organisme à consommer des produits de mauvaise qualité sans faire confiance à son intuition.

L’industrie, acteur majeur des perturbations de nos fonctions naturelles

Qu’est-ce qui nous oblige à consommer les produits de mauvaise qualité et quelles en sont les conséquences ?

Les producteurs représentent, bien sûr, cette force principale de la promotion de leur production de mauvaise qualité. Le marketing est donc le mécanisme principal. Le fonctionnement du cerveau humain est très similaire à celui de l’ordinateur. La caractéristique du fonctionnement du cerveau est sa capacité d’auto-programmation. Et c’est notamment cette capacité du cerveau qui permet à l’homme de survivre. Un exemple très simple. : Vous n’avez jamais goûté la banane. Et vous l’avez vue. Votre cerveau perçoit l’odeur, la couleur, la forme et le goût. Vous l’avez goûtée et avez conclu que c’était délicieux. Votre cerveau a alors gardé cette information comme modèle. Sur le plan physique, votre cerveau a formé le réseau neuronique stable. Il est évident que le processus de pensée consiste en séries des impulsions électriques dans notre cerveau. Ces impulsions sont transmises à l’aide des fils spécifiques appelés également les connexions neuronales. Ces connexions neuronales permettent aux cellules de communiquer entre elles.

Dans le cas où le cerveau reçoit les informations de façon réitérée, il établit le réseau de liens neuroniques de plus en plus stable. Une fonction très pratique, maintenant, chaque fois que vous voyez la banane, vous ne devez pas perdre du temps pour l’analyser car, sur le plan mental, vous disposez déjà d’un modèle. Au niveau physique, vous disposez d’un réseau de liens neuroniques qui vous transmettent les informations permettant de consommer ce produit. La force des liens neuroniques dépend directement de la quantité d’expériences réussies. Cela nous permet de minimiser désormais nos recherches. Cette fonctionnalité permet au cerveau de créer des modèles relatifs aux expériences positives et négatives. Par exemple, après avoir vu le chien agressif, vous ne perdrez pas de temps en analysant la situation, car votre cerveau contient déjà le modèle approprié. Ce modèle vous fera vous enfuir et cela vous permettra de survivre.

Des emballages attrayants pour duper notre subconscient

Ainsi, l’industrie du marketing exploite cet aspect de fonctionnement de notre cerveau. En suivant le modèle de conduite conforme à la situation concrète, nous consommons des produits alimentaires sans aucune réflexion. Au cours du temps, notre partie relique du cerveau s’est atrophiée car nous ne l’avons pas utilisée. En supprimant constamment les fonctions subconscientes, nous ne sommes plus capables de distinguer les produits selon leur fraîcheur.

Les principaux stimulateurs visuels de la consommation des produits alimentaires sont suivants : les beaux emballages, les titres à effet et la publicité infinie à la télévision. Les bas prix sont les composantes émotionnelles de la motivation d’achat. « En achetant ce produit vous faites un don de 2 centimes. En achetant ce produit vous faites plaisir à l’enfant.,,Etc » Mais il y a de cela 200 ans, les gens ne mangeaient pas pour les raisons de charité ou pour faire plaisir à quelqu’un. Ils mangeaient pour vivre. Il existe une quantité énorme de stratégies de marketing pour programmer la consommation des aliments qui sont rentables. Quand les fabricants manipulent avec notre conscience, ils affaiblissent nos systèmes reliques veillant à la reconnaissance des aliments. Ils les affaiblissent mais ne les trompent pas. Il est impossible de tromper les systèmes élaborés par l’évolution pendant des millions d’années et dont la fonction la plus puissante est celle de survie !

Nous sommes absolument sûrs que dans le cas où l’homme consomme les produits fabriqués avec les arômes artificiels ou les produits non-naturels, il affaiblit son système immunitaire et nuit à sa santé. Tous ces aspects sont omniprésents dans les états de dépression. Cela explique notre envie de manger tout le temps. L’organisme humain ne reçoit plus les matières nécessaires à son fonctionnement normal. La nourriture naturelle n’est pas seulement une source de vitamines et de nutriments. C’est une source de plaisir, de joie et de satisfaction.

Des saveurs naturelles de qualité pour un mode de vie sain, du plaisir et une meilleure santé

Dans le cas de l’information négative, nous ignorons nos instincts et nous nous forçons à manger de la nourriture de mauvaise qualité. L’influence des saveurs de qualité à notre organisme est immense. Nous mangeons non seulement pour satisfaire notre faim et fournir à notre organisme les substances nécessaires, mais premièrement pour avoir du PLAISIR. Il n’est pas étonnant que notre langue contienne une quantité énorme de récepteurs transmettant à notre cerveau les informations relatives à la qualité, au goût et à la température du produit. Dans le cas où cette information est positive, nous nous régalons.

C’est pourquoi les gens ne reçoivent pas de plaisir en mangeant et, par conséquent, ils sont déprimés. Toutefois, les gens qui éprouvent du plaisir, gardent les idées positives et sont non seulement en bonne santé mais aussi joyeux.

Le goût naturel des baies fraîches est programmé dans notre mémoire au niveau génétique, depuis l’époque où nos ancêtres vivaient dans un habitat sain et ne mangeaient pas de produits synthétisés. Il est assez difficile de tromper notre organisme et nos gènes. Notre organisme détecte instantanément les goûts chimiques, même s’ils sont synthétisés de manière à nous faire plaisir. En réalité, en consommant ces produits, dont le goût peut être très riche, nous essayons de tromper notre organisme, mais nous ne pourrons pas obtenir les émotions positives dont nous avons tellement besoin dans notre vie quotidienne et stressante. C’est un peu comme essayer de remplacer le soleil par le solarium.

Notre technologie avancée permet de garder la saveur naturelle, les nutriments et la texture originelles de nos produits. Les saveurs de nos produits ont par ailleurs été choisies afin d’offrir au consommateur le maximum de plaisir et de joie. La langue de l’homme étant divisée en différentes zones, responsables de la perception des différentes saveurs : amère, sucrée, salée. Nos recettes ont été conçues afin de satisfaire le nombre maximal de zones et de récepteurs. Ainsi, après la consommation de nos jus de fruits et légumes, vous éprouverez satisfaction, joie et détente, et ce, sans ressentir l’envie de grignoter. Nos jus étant riches en fibres, en protéines et en oméga 3, vous apportez à votre corps tout ce dont il a besoin pour bien démarrer votre journée!

Notre objectif est d’offrir tout dont vous avez besoin aujourd’hui et notamment des produits de qualité, d’authenticité, de joie, de plaisir et de satisfaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici