La graine de chia est un super aliment qui est resté longtemps méconnu en Europe, jusqu’il y a encore quelques années. On la consomme aujourd’hui pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Pourtant, une consommation mal maîtrisée peut entraîner quelques effets indésirables sur les consommateurs. La graine de chia est-elle dangereuse ?

La graine de chia

Célèbre pour ses effets bénéfiques sur la santé, la graine de chia est largement consommée à travers le monde. Elle constitue l’un des aliments de base de certaines populations d’Amérique.

Un super aliment riche en nutriments

La graine de chia est originaire d’Amérique latine et centrale. Cela fait des milliers d’années que les populations locales consomment cette graine tant pour ses apports en énergie et nutriments que pour ses bienfaits thérapeutiques. En effet, elle est très riche en protéines, en glucides et en fibres. Mais pas uniquement.

On peut aussi y trouver une très bonne source d’Oméga 3 et d’Oméga 6. Les graines de chia sont réputées pour leur teneur en plusieurs vitamines comme la vitamine A, B1, B2, B3, B9, C et E. Enfin, elles disposent aussi d’assez grandes quantités de minéraux et d’oligo-éléments comme le magnésium, le potassium, le phosphore, le sodium, le zinc, le cuivre et le manganèse.

Un tel mélange de nutriments dans de si petites graines peut étonner. Certains en sont venus à se demander si les graines de chia pouvaient présenter des effets néfastes sur la santé, ou de quelconques effets indésirables.

Des effets néfastes sur la santé ?

La graine de chia est un aliment très sain qu’il serait dommage de négliger. Elle impacte notre santé de manière tout à fait bénéfique en de nombreux points. Il n’existe à ce jour aucune preuve scientifique que ces grains puissent générer des interactions avec des médicaments prescrits, ou des effets indésirables.

Une étude menée sur les graines de chia révèle qu’une consommation quotidienne de 50 grammes de cette petite graine sur une douzaine de semaines n’entraînait aucun effet négatif sur l’organisme. De ce fait, si ces doses sont respectées, il n’existe aucune raison pour que la consommation de graines de chia entraîne un quelconque problème de santé :

  • 25 à 50 grammes de graines de chia par jour pour les adultes ;
  • 5 à 10 grammes de graines par jour pour les enfants.

Il ne faut pas oublier de boire suffisamment d’eau la journée. D’autre part, les graines de chia ont des effets sur la santé, qui peuvent être amplifiés par certaines pathologies et contre-indiqués à certaines personnes. Avant de débuter une cure, il est donc intéressant d’en prendre connaissance. Consulter un avis médical sera nécessaire en cas de doute.

Les possibles effets indésirables causés par la consommation de graines de chia

Les graines de chia influencent notre organisme de manière très positive dans la plupart des cas. Pourtant, il est possible que certains de ces effets ne conviennent pas à tout le monde et principalement si les graines sont consommées en trop grandes quantités.

Un effet anticoagulant

Les graines de chia sont très riches en Oméga 3. Il s’agit d’un acide gras essentiel disposant de vertus liquéfiantes sur le sang, et donc des propriétés anticoagulantes. Cependant, ces propriétés restent très légères. De ce fait, consommer des graines de chia n’entraîne aucun danger si les doses journalières sont respectées.

En effet, un surdosage de graines de chia, ou de tout autre anticoagulant naturel, pourrait causer des saignements ou des hémorragies dans les cas les plus extrêmes. Toutes les personnes qui font l’objet d’un traitement anticoagulant comme l’aspirine, la warfarine ou encore le coumatin devront en tenir compte si elles souhaitent consommer des graines de chia.

Les personnes étant sur le point de subir une opération chirurgicale sont aussi concernées, tout comme celles qui sont hémophiles, et présentent régulièrement des problèmes liés à la coagulation du sang.

La graine a un effet hypotensif

L’Hôpital St Michael de Toronto a mené une étude qui révèle que les graines de chia sont potentiellement en mesure de réduire la pression artérielle diastolique. Les graines de chia possèdent de faibles vertus contre l’hypertension. Elles sont donc idéales pour lutter contre la pression artérielle diastolique (aussi appelée PAD) ou les problèmes de tensions artérielles courants.

De ce fait, la graine de chia se montre bénéfique pour de nombreuses personnes. C’est justement l’une des principales raisons pour laquelle beaucoup de personnes la consomment.

Néanmoins, une consommation trop importante de graines de chia pourrait être néfaste pour les personnes souffrantes d’une pression artérielle trop faible, ou qui se trouve sous traitement hypotensif. Elles devront donc prendre en compte cette propriété si elles souhaitent consommer des graines de chia de manière régulière.

Les cas d’allergies aux graines de chia

Dans de très rares cas, des personnes peuvent être allergiques aux graines de chia. Leur consommation leur est donc contre-indiquée. Les personnes qui sont allergiques aux graines de moutarde, de sésame ou de lin sont susceptibles d’être aussi allergiques aux graines de chia.

Les réactions peuvent être très diversifiées en cas d’allergie. Le plus souvent, une allergie se manifeste par de l’urticaire, des yeux larmoyants ou des rougeurs. Mais dans des cas plus rares, cela se traduit par une respiration difficile, des vomissements, de la diarrhée, un gonflement de la langue ou un choc anaphylactique.

Ce type de risque ne concerne pas que les graines de chia : nous sommes susceptibles d’être allergiques à n’importe quel aliment.

Des problèmes gastro-intestinaux

La graine de chia est un aliment très riche en fibres solubles. Dans certains cas, une alimentation trop riche en fibres peut engendrer des flatulences ou des diarrhées. Cela survient aussi si elles sont consommées en trop grandes quantités en un temps très court.

D’autre part, les graines de chia disposent de propriétés absorbantes. Elles peuvent absorber jusqu’à vingt-cinq fois leur poids en liquide, et donc en eau. Une consommation normale de graines demande de boire au moins deux litres d’eau dans la journée. De ce fait, une consommation abusive de graines de chia peut entraîner l’absorption des liquides de l’estomac et causer des crampes, et la déshydratation générale.

Dans des cas extrêmement rares, la consommation de graines de chia sèches peut gêner la déglutition. Les personnes déjà sujettes à des problèmes de déglutition devront donc prendre le temps d’hydrater les graines de chia avant de les consommer.

Un trop-plein de vitamines

Les graines de chia regorgent littéralement de vitamines. C’est aussi l’une des raisons qui les rendent aussi populaires, notamment chez les sportifs. Consommer des vitamines en quantité ne pose généralement pas de problème. Néanmoins, les personnes qui prennent des suppléments vitaminiques ou des compléments alimentaires devront se montrer prudentes.

En effet, la surdose d’une vitamine peut entraîner certains méfaits, qui varient selon la vitamine en question. Une surdose de vitamine E peut provoquer des maux de tête. D’autre part, une surdose de vitamine A peut entraîner des nausées, des vomissements et de la fatigue… Il est donc préférable de s’en tenir aux doses journalières recommandées.

La graine de chia et l’hypertriglycéridémie

Les personnes sujettes à des taux élevés de triglycéridémie devront préférer une variété de graines de chia nommée la Salba. Cette dernière est justement réputée pour son absence d’effet sur la triglycéridémie. En effet, les autres variétés sont susceptibles de jouer un rôle d’influence.

Certains patients craignent de voir leur taux de triglycéridémie s’envoler en consommant des graines de chia. Dans ce cas, il leur est préférable de se tourner vers une valeur sûre.

Un lien avec le cancer de la prostate

Les graines de chia sont souvent déconseillées aux personnes qui souffrent du cancer de la prostate. Cette restriction concerne également celles qui présentent un risque conséquent d’en être victime. C’est la présence conséquence d’acide alpha linolénique (ou ALA) dans les graines qui en est à l’origine.

Deux études parues au début des années 2000 révèlent qu’une alimentation contenant trop d’ALA pouvait augmenter les risques de développer un cancer de la prostate. Et les graines de chia en contiennent des niveaux très élevés.

Des effets néfastes sur la grossesse ?

Les études menées sur la graine de chia et la grossesse sont trop peu nombreuses. Les médecins et professionnels de santé préfèrent donc conseiller aux femmes allaitantes, aux femmes enceintes ou souhaitant l’être de ne pas consommer de graines de chia durant cette période délicate.

Effectivement, le manque d’informations ne permet pas de dire s’il serait bénéfique pour la santé de la mère et du fœtus, ou justement néfaste, de consommer régulièrement ou occasionnellement des graines de chia.

Pour conclure

En somme, les graines de chia ne sont pas véritablement dangereuses pour la santé. Aucune étude concrète ne le prouve ni ne l’affirme. Ce n’est donc pas de la graine dont il faut se méfier, mais de notre manière de la consommer. En effet, la surdose d’un aliment est rarement positive pour l’organisme. Il faut toujours préférer une alimentation saine, variée et équilibrée qui favorise le respect des doses indiquées. Consommer trop de graines de chia n’aura aucun impact positif sur l’organisme, mais pourrait bien lui causer du tort. Et cela peut aussi ternir la réputation de ce super aliment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici